Quoi, vous ne l'avez pas encore adopté ?!    —  Pierceb

Discussions

Antivaccin, tu perds ton sang froid. Repense a toutes ces annees de vaccination

PetitCalgon 1500 Spammeur
Hier soir, il y a avait un documentaire intéressant concernant les vaccins sur Arte.
Il pourrait y avoir du potentiel intéressant pour les jeunes parents du groupe:
www.arte.tv/fr/videos/06…

Je résume très succinctement le documentaire (et ce de manière non objective, je ne suis plus en seconde ou première où je devais faire un résumé en respectant la forme du texte).
L'idée n'est pas d'être contre les vaccins et d'être antivaccin, l'idée est d'interroger quel vaccin. Derrière il y a une critique des laboratoires pharmaceutique qui pensent plutôt à leurs actionnaires qu'à l'intérêt réel du patient.
Alors quels vaccins pour nos enfants?
Guybrush 4776 Bob
Pour moi, c'est simple : tout ceux qui sont imposés, et tout ceux qui sont vivement conseillés. Je ne prendrai pas le risque de mettre en danger potentiellement la santé de mes enfants (et des autres, car le but d'un vaccin n'est pas uniquement de protéger la personne vaccinée). Peu m'importe que ce soient les entreprises pharmaceutiques qui s'engraissent sur mon dos ou pas :-)
Marcant 827 Flooder
Ben nous, on a suivi l'avis de notre médecin.
Pour certains vaccins, il était complètement d'accord et pour d'autres non.

Par exemple, le nôtre n'a pas été vacciné contre le rotavirus.

Mon médecin à cité son meilleur exemple, ses enfants, son fils ainé à été vacciné contre le rotavirus, il à fait une gastro de ce type avec déshydratation etc... Sa fille n'a pas été vaccinée et ne l'a jamais fait.
Pour lui, c'est un vaccin de confort pour l'adulte.
PetitCalgon 1500 Spammeur
Dans le documentaire, ils émettent des doutes sur l'aluminium utilisé dans les vaccins.
Ils citent des cas de personnes qui ont eu des effets secondaires à cause de l'aluminium. Il serait stocké dans les muscles et ne pourraient pas être supprimé par l'organisme.

Ils émettent aussi des doutes sur les substances utilisées.
Depuis quelques années, les souches dans les vaccins sont mortes. Auparavant les souches étaient vivantes mais inoffensives.
Le bénéfice: pouvoir proposer des multi vaccins contre plusieurs souches en 1 seule piqure. Les souches vivantes pouvant être incompatibles et s'autodétruirent (ma conclusion)
L'inconvénient: le corps ne réagit pas forcément correctement aux souches mortes, développement possible de maladie auto-immune. (mort subite du nourrisson)
yaug 404 Maitre jedi
MarcantMon médecin à cité son meilleur exemple, ses enfants, son fils ainé à été vacciné contre le rotavirus, il à fait une gastro de ce type avec déshydratation etc... Sa fille n'a pas été vaccinée et ne l'a jamais fait.
Pour lui, c'est un vaccin de confort pour l'adulte.
Un médecin qui se base sur son expérience familiale personelle, c'est un mauvais médecin.
Tomber dans l'argument : "ouais mais moi j'ai un cousin qui" c'est la porte d'entrée aux théories du complots antitout....


Concernant les adjuvants, ils sont nécessaires pour certains vaccins afin d'activer le système immunitaire qui ne le ferait pas sans. Et à l'heure actuelle, il n'y a justement pas pas de preuve pour le moment que ce soit nocif.
Il faut que je vois le reportage, j'étais trop occupé par le biberon pour le regarder hier soir.

Quand aux souches vivantes, c'est plus compliqués. Certains vaccins ne peuvent se faire sur des souches aténuées mais seulement sur certains protéines des virus, et c'est souvent là qu'on a des adjuvants en plus.
Guybrush 4776 Bob
MarcantMon médecin à cité son meilleur exemple
Mouais, je ne trouve pas ça très scientifique comme approche cela dit. Un exemple (et même des dizaines) n'est pas suffisant pour tirer des conclusions, et c'est justement avec ce genre d'approches qu'on se retrouve avec des théories du complot et autre :-D Je ne vais pas prétendre que je m'y connais plus que lui (loin de là !!!), mais il ne devrait pas prétendre (indirectement, en donnant son avis qui bénéficie d'une certaine "autorité médicale") s'y connaitre plus que les spécialistes dans le domaine qui ont eu largement l'occasion de démontrer (ou d'infirmer) l'utilité et la pertinence de certains traitements (ici : des vaccins). On peut critiquer certaines études cliniques (au moins du point de vue statistique et validité, et là, je peux prétendre m'y connaître :-D), mais elles ont au moins le mérite d'exister (ce qui n'est pratiquement jamais le cas de la part des contradicteurs !).
PetitCalgonDans le documentaire, ils émettent des doutes sur l'aluminium utilisé dans les vaccins.
C'est indépendant de l'utilité de la vaccination ou de sa nécessité. Mais je suis d'accord qu'il convient de peser le pour et le contre, avec d'un coté les "potentiels bienfaits liés à la vaccination" (et je ne parle pas au niveau de l'individu, mais bien de la communauté !), et de l'autre les potentiels méfaits (effets secondaires, maladies auto-immunes, etc.). De mon point de vue, je suis prêt à sacrifier quelques années de vie (si besoin) si cela peut me permettre de ne pas mourir demain de la maladie (de nouveau, c'est une histoire de chiffre : il faut regarder le risque d'attraper la maladie, et d'avoir un développement qui pousse à des conséquences plus graves que celles potentielles du vaccin, et faire la comparaison). Je suis intimement convaincu (peut-être à tort) que ce calcul est fait par la santé publique et la communauté scientifique, et qu'il est en faveur de l'individu/communauté (sans quoi, je m'attendrais naturellement, comme vous, à ce que ces vaccins ne soient pas obligatoires et/ou retirés du marché).


[Edit: Ah bah Yaug et moi, on est sur la même longueur d'onde :-D]


Ce message a été modifié 1 fois. Dernière modification : 9 octobre 2019 à 12:17 par Guybrush.

girl271 761 Flooder
Quand on voit les dégâts causés par la dernière épidémie de rougeole, on peut difficilement croire que ces vaccins (en tout cas celui-là) sont inutiles. "Plus de 41 000 enfants et adultes en Europe ont contracté la rougeole ces six premiers mois de 2018 et au moins 37 personnes en sont décédées. La rougeole a tué en France trois personnes, dont deux immunodéprimées." Cette maladie avait quasiment disparu des pays "civilisés" et est réapparue parce que seuls 79% de la population était vaccinée, au lieu des 95% nécessaires. Ce ne sont pas les fabricants qui ont du sang sur les mains, à mon avis...

De mon point de vue, les parents dont les enfants ont été vaccinés et qui ont quand même été malades devraient avoir le droit de poursuivre en justice ceux qui n'ont pas pris la peine de vacciner leur enfant, et qui étaient des porteurs sains qui ont refilé le virus à des enfants (ou adultes ^^) plus faibles immunitairement parlant.

Un vaccin n'empêche pas d'avoir la maladie si ton système immunitaire est trop faible (à cause de la fatigue, d'une carence, d'autres maladies... Il y a plein de raisons, il ne fait pas avoir le sida pour avoir un système immunitaire à la masse !). Tu ne vaccines pas ton enfant pour lui, tu le fais pour l'ensemble de la société. Et dans l'absolu, si c'était mon enfant qui a un système immunitaire défaillant, j'aimerais autant que ses camarades de classe soient vaccinés et qu'ils ne lui refilent pas de crasses qui risquent de le tuer...
Et si ça enrichit des firmes pharmaceutiques, et ben... Sérieusement, je pense qu'on a tous d'autres combats à mener avant celui-là ! J'utilise Google, Facebook, je consomme chez CocaColaCompany et dérivés régulièrement, je vais au cinéma de temps en temps et il m'arrive d'acheter des vêtements de marque... Si on commençait par éviter d'enrichir les "autres gros" sans mettre la société en danger ?
My 2 cents ;-)

Répondre

Vous devez être inscrit et identifié.