Lexpage, ça promet toujours de grands moments !    —  PM

Discussions

Les bons plans de jeux dématérialisés

Guybrush 4912 Bob
Reprise automatique du message précédent.
L'excellent Banished à 6€
www.humblebundle.com/sto…
Guybrush 4912 Bob
Même si c'est un vieux jeu, ça reste une valeur sûre : Sim City 4 à 1€ www.fanatical.com/en/gam… C'est l'édition "Deluxe", donc ça inclut l'addon Rush Hour.
Tchou 1817 Spammeur
J'ai fini par craquer hier soir sur le bundle CKII. En sachant que j'avais déjà presque tout ce qui n'était pas dans le top tiers. Et que je ne sais toujours pas si et quand je trouverai le courage de refaire une partie. 'fin bref, j'ai des clés pour quasiment tout ce qui n'était pas dans le tiers à 15$, si vous voulez...

N'empêche, le jeu commence en promettant de retranscrire la féodalité européenne chrétienne du XI au XVe, en jouant un noble avec les règles maritales et d'héritage qui en découlent, au fur et à mesure des add-ons tu commence à retranscrire et pouvoir jouer les musulmans, les juifs (enfin... difficilement vu que le jeu reste un jeu sur les dynasties au pouvoir, or justement ils n'avaient pas trop le pouvoir, mais c'est pas impossible), les hindous, les chinois, les vikings en commençant en 889 (et avec le package tu as une tonne de religions païennes additionnelles, chacune avec ses rites et ses règles), avec Charlemagne tu vas carrément commencer à jouer encore avant, en 769, tu peux aussi jouer (et donc simuler finement) comme un peuple nomade, comme un rajah en Inde, ou un chinois (visiblement, il ne doit plus rester que l'amérique (difficile à simuler correctement à cette époque) et l'arctique/antarctique, et la carte auparavant centrée sur l'europe est complète). Entre temps, au niveau perso, tout s'est complexifié, ce qui était simulé via un état binaire est désormais une simulation à part entière.

Ce jeu est dingue. Et le pire, c'est que tout ce que je viens de décrire, c'est "gratuit" : si tu n'as aucun DLC, tu bénéfiei quand même de pas mal de features de ceux-ci, juste tu verra tes voisins en Inde ou au Maroc, tu ne pourra juste pas les jouer, mais eux auront tout le panel de simulation inclus dans le DLC (ou presque). Jouer au jeu nu, sans DLC, ne restreint quasiment que le choix du perso/de l'époque/du lieu/de la religion.
yaug 457 Maitre jedi
J'ai tenté CK II et autant j'ai 1200h sur EU IV, autant je n'ai pas accroché CK II. Peut être mal commencé, pas trop compris.. je ne sais pas.
Après je n'avais pas d'extension, est ce que ça joue ?
Tchou 1817 Spammeur
Je ferai la même réponse qu'à toi, mais en inversé : je n'arrive pas à accrocher à un EU. C'est probablement que les philosophies sont différentes : dans EU, tu joue une nation, qui peut avoir un dirigeant, mais tu joue une nation, ton dirigeant n'est qu'un moyen. Dans CK, c'est l'inverse, tu joue au niveau de l'individu : tu joue un homme (majoritairement, si tu joue avec les DLC dans une culture matrimoniale, tu peux jouer une nana, sinon tu peux, mais vu le principe du jeu, tu ne peux pas avoir une lignée à ton nom dans une culture patriarcale), qui a un peu de terre et de pouvoir (tu peux être comte, duc, roi, empereur), et ton intérêt est de suivre ta lignée : ta "nation" (comté, duché, royaume, ...) n'est qu'un outil au service de ta famille, le but est de faire en sorte que quand tu mourra, tu aies des fils qui aient des terres, peu importe que cette terre soit à l'autre bout du monde, il faut que ton nom (ta famille) soit auréolé de gloire pour des générations.

Alors ouais, tu peux essayer de conquérir l'europe et l'asie en partant d'un comté miteux en pologne, mais ce n'est pas le thème du jeu, et d'ailleurs celui-ci te foutra des bâtons dans les roues vu les règles d'héritages et le panier de crabe que constitue tes vassaux (qui peuvent inclure tes fils, tes filles, tes cousins) qui veulent se foutre sur la gueule, ou te piquer ton trône à la faveur d'une vipère oubliée dans ton lit.

Dans EU, tu veut conquérir le monde. Dans CK, tu veut planter une dague entre les cotes de ton fumier de cousin qui t'a fait cocu et qui a des vues sur un de tes comtés car il considère qu'il revenait à son père et pas au tien.
Guybrush 4912 Bob
Tchou, possible de faire un rapide petit "guide du débutant" pour CK2 ? Je viens de le prendre (ouais, j'ai fait mon radin sur Humble en donnant 0.89€ :-D). J'en ai profité pour prendre Banished aussi, j'avais déjà joué à une version moins légale il y a quelques années... :-D
Marcant 836 Flooder
Ouaip, on sait jamais que j'aurais envie de m'y remettre aussi ;)
Tchou 1817 Spammeur
En même temps, même en ayant fait le radin, si j'arrive à les extraire vu le message indiquant que steam ne file pas de clés pour des trucs que je possède déjà (mais steam n'était pas linké à mon compte humble), je dois avoir toutes les clés du tiers supérieur à part le Horse Lords.

Je me sens pas de faire un guide du débutant, je n'y ai plus joué depuis un bail. Il y a longtemps, il était préconisé de commencer à jouer en Irlande, car en 1066 il y a un comte (de munster ? leinster ?) qui est assez jeune, et qui a l'avantage d'avoir un père qui lui est agé et lui filera en succession assez vite de quoi se faire un duché, et de là l'Irlande est très calme, tu as de quoi te tailler un bon territoire et monter un royaume le temps que l'angleterre parvienne à se stabiliser et commence à s'inquiéter de toi.

Mais globalement ouais, commencez petit (ne commencez surtout pas avec un roi, et encore moins dans une grande guerre), évitez pour une 1ere partie de faire partie du saint empire romain germanique car y'a trop de politique pour le moment pour bien comprendre. Et évitez pour une première partie des trucs exotiques, genre un viking qui aime les anciens dieux, car certaines règles changent, mieux vaut commencer classiquement. En un peu moins petit que l'Irlande, prendre la Castille ou la Navarre et tenter d'unifier l'espagne "tôt" est une solution aussi (mais la règle du casus belli est modifiée, contre des non-chrétiens (ou quelqu'un pas de ta religion en règle générale) c'est open-bar, pas besoin d'un casus belli pour leur taper dessus).

Le but est de se marier "correctement", soit avec une femme qui a de bonnes caractéristiques pour que tes enfants en héritent, soit avec un "bon parti", c'est dire la fille ou la sœur d'un allié potentiel et proche, car le lien du sang est très important dans les alliances. Idéalement, fille d'un noble puissant ET douée, mais on fait avec ce qu'on a. Chaque perso a ses propres caractéristiques, qui peuvent changer au cours de la vie d'ailleurs, mais mieux vaut un trait génie et de bonnes caracs qu'un trait impuissant et pied-bot avec des caracs qui plafonnent à 3. Dans un cas tu as de quoi unifier un pays, dans l'autre... disons que tu vas essayer de résoudre le problème au plus tôt !

L'objectif premier est d'assurer une descendance, mâle ! Les filles, c'est bien, mais ça sert surtout de monnaie d'échange pour des alliances comme vous pouvez le voir. Oui, classe ! Attention, se marier, ça permet aussi de faire sien les revendications de ta femme : c'est la fille du comte de truc, donc tu peux décider de revendiquer le titre quelques années plus tard, soit-disant pour faire valoir ses droits. Inversement, tu te rends compte qu'un tel droit peut être utilisé par ton beau-fils sur TON titre vu qu'il a marié ta fille, c'est à double tranchant. Refiler des titres à tes fils (ou à tes vassaux) est pas mal aussi, ça évite de se fader une guerre de succession plus tard si tout le monde a déjà un petit fief.

Je parle de revendication, oui. Parce que la guerre, c'est une chose sérieuse, tu n'attaque pas ton voisin sans un casus belli. Or, une revendication est un casus belli. Tu peux également "fabriquer" des faux documents qui te permettent de t'inventer une telle revendication ("mais si regardez, je suis le fils par alliance du beau-frère de l'oncle du roi et ce document l'atteste, je revendique le titre !"), mais tu risque de te faire chopper en manigançant ainsi.

Manigances ? Et bien oui, car en fait tu n'es pas tout seul, tu as un conseil restreint avec toi, où il vaut mieux mettre des gens efficaces si tu veux que les choses se fassent... oui, mais attention à ne pas mettre des ambitieux qui veulent te piquer ta place, avoir en maitre espion pour dévoiler les intrigues un gars doué, c'est bien. Si c'est lui qui cherche à te tuer, c'est un poil moins bien. Ton conseil te sert à booster ton armée, fabriquer des faux titres, lutter contre les complots, etc, et c'est le seul endroit où tu peux mettre une femme à un poste, d'ailleurs, de mémoire.

La guerre... bah il te faut un casus belli, déjà, et ensuite c'est un peu chiant comme phase, c'est majoritairement automatique, tu peux assez peu agir sur le déroulement d'une bataille. Quand ton score de guerre dépasse un certain seuil, tu peux demander la fin de guerre en y associant tes demandes (qui peuvent être l'attribution du titre). Attention, le noble qui a perdu ce titre gagne une revendication sur celui-ci, qui pourra perdurer pendant une à deux générations, donc il pourra éventuellement tenter de le reprendre par la guerre.

Et la mort... ah bah oui mon p'tit monsieur, c'est une triste disparition. Au bout d'un moment, pour une raison plus ou moins déterminée (la guerre, emprisonné dans un cachot humide, une maladie qui ne guérit pas, une chute de cheval lors d'une partie de chasse, ou tout simplement de vieillesse), on meurt... Nos titres (car on peut être titulaire de plusieurs titres, comte de munster, duc de dublin, duc de bruxelles et roi d'espagne) sont répartis entre nos héritiers, suivant les lois d'héritages en vigueur, mais au début dans les pays européens de l'ouest, le premier né hérite de tout ou presque, les autres des miettes, la renommée/gloire de ton perso est perdue (mais elle s'additionnera à la renommée de toute ta dynastie à la fin), et tu joue l'héritier principal donc. Le plus drôle (?) étant d'avoir la fenêtre "vous êtes morts assassiné", la fermer, devenir le fils, et avoir la fenêtre "votre assassinat a réussi" qui s'affiche.

Et par dessus tout ça, tu as un système d'événements qui peuvent survenir à tout moment, certains bénéfiques, certains pas du tout, et qui donnent du corps à ton perso.

Ce n'est pas un jeu de conquête, c'est un jeu sur la vie, sur les vies, d'une famille. C'est un jeu générateur d'histoires, pas un jeu de haute stratégie. Je me souviens encore de ma partie en tant que "comte" (je n'ai plus le nom exact) marocain, frère du "duc" qui était plus vieux que moi. Au bout d'un moment, vu que ce con refusait de mourir pour me filer sa place, j'ai décidé d'aider le destin. J'ai essayé de le tuer pendant 30 ans, il a échappé à 4 ou 5 assassinats et autant de complots, il est mort à plus de 70 ans, j'ai enfin hérité, je suis moi-même mort moins de 3 mois après. Mon perso, je l'ai immédiatement surnommé Iznogoud.


Ce message a été modifié 1 fois. Dernière modification : 13 août 2019 à 17:55 par Tchou.

Guybrush 4912 Bob
Merci pour ce "retour" ;-) Le tutoriel est assez limité et ne donne pas trop d'idées sur "ce qu'il faut faire". Je me demande d'ailleurs s'il y a réellement quelque chose à faire (faut-il prendre des initiatives, ou peut-on simplement "vivre et laisser vivre" la première partie ?). Le tutoriel nous fait démarrer en Espagne (j'avais déjà fait cette partie là il y a quelques années, sans trop comprendre l'objectif), à coté de la Castille si je me souviens bien (ça date d'y a 30 minutes, mais y a tellement d'infos dans ce jeu que je ne sais plus lesquelles sont à "moi" ou pas :-D).
Tchou 1817 Spammeur
Il faut se donner un petit objectif. C'est en cela que le départ en irlande était pas mal : tu commence comte d'un seul comté, ton père peut mourir "vite", en attendant tu manigance pour grignotter tes voisins via la création de casus belli ou des mariages entre tes vassaux et des femmes nobles de tes voisins (ok, oublies ça pour le moment, c'est un peu complexe), en 25-30 ans si tu joue un peu aggressif (voire bien moins ?) tu peux créer des titres de duc, puis carrément créer le royaume d'Irlande.

Par contre, si tu guerroie pas mal : n'oublies jamais de regarder avec qui ta cible est alliée. Découvrir qu'il y a une alliance avec un gros blob un peu proche (roi de france, d'angleterre), c'est pas une bonne idée, mieux vaut se trouver un autre punching-ball, ou attendre que cette alliance tombe (oh, ta femme, la fille du roi de France, a glissé sur une dague, c'est pas de chance, l'insécurité de nos jours ! .... du coup, il n'en a plus rien à foutre de toi, c'est bien ça ?).

Une fois cet objectif fait, soit tu te trouve un autre objectif (mais sortir de ton ile est plus complexe, si l'angleterre est pacifiée, difficile de s'étendre beaucoup plus), soit tu recommence une partie ailleurs maintenant que tu comprends un peu mieux le jeu.


Ce message a été modifié 1 fois. Dernière modification : 13 août 2019 à 18:08 par Tchou.

Guybrush 4912 Bob
Ok, on va s'essayer ça dès que je serai sorti du "tutoriel" alors ;-)

Répondre

Vous devez être inscrit et identifié.