Lexpage le seul site sans slogan    —  milo

Discussions

Brexit

yaug 449 Maitre jedi
Reprise automatique du message précédent.
Johnson est donc désormais PM, et ça s'annonce savoureux.
Il est allé en Ecosse pour essayer de se la jouer, mais la PM écossaise a de son côté demandé un nouveau référendum pour l'indépendance vu que l'Ecosse veut rester dans l'UE.
Il a échangé avec le premier ministre irlandais en lui disant qu'ils n'y aurait pas de Backstop mais qu'il n'y aurait pas non plus de frontière entre les 2 irlandes (le beurre, l'argent du beurre et la crémière au passage). Il est allez en Irlande du Nord et a mangé avec les 10 députés unionistes extrémistes qui lui permettent de garder sa majorité.

Un des grands partis nord irlandais (pour la réunification), appelle à un référendum de réunification en cas de No Deal.
Et une grand campagne de pub a été financée pour dénoncer l'Europe. En gros, une campagne de pub pour complaire à ses électeurs et aux extrêmes.

Il continue à annoncer qu'il va renégocier l'accord avant le 31 octobre, donc autant se préparer à un No Deal.

Pour un mec au pouvoir par 100K voix en tout, ça commence bien :D


Ce message a été modifié 1 fois. Dernière modification : 1 août 2019 à 15:31 par yaug.

Guybrush 4879 Bob
La perspective de "conserver" l'Ecosse et l'Irlande est pas si mauvaise que ça du point de vue de l'Europe en cas de no-deal, surtout que les obligations financières de Londres suite au Brexit ne pourront pas être annulées, même en cas de no-deal (les conséquences pour l'Angleterre du non respect des engagements financiers seraient dramatiques).

Je me demande comment BoJo va s'en sortir d'ici fin octobre :-D
yaug 449 Maitre jedi
GuybrushJe me demande comment BoJo va s'en sortir d'ici fin octobre :-D
C'est un peu le spectacle de cet été je pense.
Sachant que la chambre des communes est en congés et qu'elle a voté avant de partir en congés que Bojo ne pouvait rien faire sans elle.
Et même si il arrive à faire sauter le backstop, 60 députés conservateurs ne signeront de toute manière pas pour le Brexit.
Bref, Bojo c'est tout dans l'apparence et les postures, mais pour le moment il est mal barré pour dépasser le stade de la posture et obtenir le moindre succès.

Pendant ce temps, les libs dems et leur nouvelle dirigeante tentent de recueillir les déçus des travaillistes (faut dire que Corbyn continue à faire de la merde en barre) et les conservateurs modérés.
Tchou 1806 Spammeur
Et ils continuent de creuser.... enfin, plus précisément, de préparer la pelle et les pioches pour début septembre...

Les Tories n'ont plus qu'une majorité de une voix au parlement. En sachant que BoJo est haï aussi dans ses rangs même, et parmi les Tories, y'a des remainers, autant dire qu'en cas de vote de confiance, autant ça c'était joué à un fil avec May, autant avec BoJo, ça risque fort de pas passer... et le Labour a annoncé demander un vote de confiance lors de la rentrée parlementaire.

Le soucis.... bah le soucis, c'est que le pays n'a pas vraiment de constitution, de règles claires, nettes, et codifiées, il s'appuie sur des siècles de jurisprudence et des lois coutumières qui remontent pour certaines au moyen-age, mais il n'y a rien pour dire précisément ce qui va se passer en cas de situation qui n'était jamais arrivée... et c'est précisément ce qui se passe actuellement, le parlement a voté pour dire qu'il ne veut pas du no-deal, le Prime Minister le veut, et le parlement a de grandes chances de voter la défiance à celui-ci. Le problème, c'est que rien ne dit qu'il va démissionner dans ce cas-là (aucune loi ne le dit), rien ne dit que la reine peut ou ne peut pas le forcer à le faire (en sachant qu'elle a toujours souhaité être apolitique, mais elle garde cependant notamment le rôle de nommer le chef du gouvernement), rien ne dit qu'il ne décide pas de démissionner après des élections anticipées, qu'il cale la semaine après le 31/10, histoire que le no-deal se fasse.

Et hop, une petite cerise de crise constitutionnelle sur le bon gros gateau du brexit non contrôlé !

Ça fait un bail que j'ai passé le cap de la rigolade, c'est vraiment un bon gros gateau à la merde, toute cette affaire !
yaug 449 Maitre jedi
Et t'es obligé de remanger des parts à chaque fois.
Le mec est en poste alors qu'il a été élu par 0.1% des électeurs, c'est pas beau le système anglais ? :D

La parité euro / livre est en train de s'installer. Les anglais ont achetés pour 4M£ de stock en cas de crise. Rien que ça.
Un ministre britannique a suggéré que pour éviter les bouchons monstres à Douvres, un convoi soit organisé en avion cargo pour transporter des camions. Pour la modeste somme de 300m£.
Les futurs arrivants en Angleterre devront être en possession d'un contrat de travail de 36k£/an. Autant dire que plus grand monde ne pourra émigrer là bas.
Il est beau ce gouvernement.

J'ai commencé à lire régulièrement The Guardian pour suivre aussi l'actualité vu de là bas. Parce que la date approche, et que ça promet de chauffer à la rentrée.
Guybrush 4879 Bob
On n'a clairement pas fini d'en entendre parler, et je doute qu'il y ait un politique britannique qui en sorte réellement indemne, que ça soit en intérieur (vis à vis de l'électorat) ou même de l'extérieur (vis à vis des partenaires, l'Europe en tête !).
Guybrush 4879 Bob
"Boris Johnson n'a pas écarté la possibilité de suspendre le Parlement en octobre pour empêcher les députés de bloquer une sortie sans accord."

:wall:
yaug 449 Maitre jedi
Guybrush"Boris Johnson n'a pas écarté la possibilité de suspendre le Parlement en octobre pour empêcher les députés de bloquer une sortie sans accord."

:wall:
Yeap.
Et du coup le speaker de la chambre a annoncé qu'il se battrait pour empécher que le Parlement soit muselé.
Je vous l'ai dit, on a pas fini de s'amuser.
Rah tout ce populisme nauséabond, ça comme une odeur de botte en cuir qui se répand même chez nos "amis" anglais.
On ne le sent plus trop le flegme britannique là.
Tchou 1806 Spammeur
Ça, en général, ça porte un nom... coup d'état ?

Vu les fanfaronnades du gars, de toute façon je ne vois que deux solutions :
- la première est qu'il est sérieux et veut vraiment le no-deal, et donc ira jusqu'au bout, quitte à pisser sur la démocratie élue (je ne parle même pas d'une vraie démocratie, non, juste le parlement élu il y a déjà longtemps donc plus très représentatif).
- la seconde est que c'est une posture, il sait que s'il fait le no-deal et que c'est une cata il sera grillé politiquement (au niveau de sa carrière), s'il se couche et accepte un deal ou suspend le brexit il est grillé politiquement (il aura été "faible"), s'il tient jusqu'à des élections anticipées, il est grillé politiquement même si un peu moins longtemps (car son parti est cramé pendant minimum 10 ans), la seule solution pour garder un poste à court-moyen terme, c'est de "se faire virer" : le parlement vote la défiance, il démissionne/ se fait démissionner en proclamant haut et fort que les traitres au parlement ont eu sa peau et que la volonté souveraine du peuple a été foulée au pied blablabla, du coup parmi les Tories il garde l'image d'un homme fort seul contre tous, et peut se faire réélire assez vite.

Je vois pas d'autre solution, et dans les deux cas, c'est assez tragique.


Ce message a été modifié 1 fois. Dernière modification : 14 août 2019 à 14:41 par Tchou.

Guybrush 4879 Bob
Tchou- la première est qu'il est sérieux et veut vraiment le no-deal, et donc ira jusqu'au bout, quitte à pisser sur la démocratie élue (je ne parle même pas d'une vraie démocratie, non, juste le parlement élu il y a déjà longtemps donc plus très représentatif).
Je doute que ça arrive, comme tu le dis, c'est clairement se griller politiquement. Mon hypothèse est qu'il va continuer de faire le forcing en brandissant la menace du no-deal autant que possible, de sorte à (1) soit faire accepter un accord par le parlement, ce que May n'a pu faire; (2) soit pouvoir rejeter la faute sur le parlement et ne pas faire le brexit. Dans les deux cas, il s'en tire "grandi" : il peut soit dire que c'est grâce à lui que ça a marché, ou rejeter totalement la faute sur le parlement (et forcer ce dernier à prendre la décision d'un nouveau référendum).

Quoiqu'il arrive, je les vois mal aller jusqu'au point où la reine va devoir "trancher" sur la question du brexit. Si ça devait arriver, je pense que la famille royale fera le maximum pour que l'Irlande et l'Ecosse brandisse la menace de quitter le Royaume-unis en cas de no-deal, comme ça la reine pourra (sans prendre parti *pour* l'Europe) intervenir dans l'optique (affichée, pas réelle, bien que ?) de sauver l'union (britannique hein, pas européenne, suivez un peu :-D).


Le seul point "très" positif de toute cette mascarade, c'est que ça va diminuer la propension d'autres pays à vendre un retrait de l'Europe comme une promesse électorale. Si une nation comme le Royaume-unis n'y parvient pas (avec son passé "anti-Europe" plutôt profondément ancré !), alors il est peu probable qu'un autre pays y parvienne sans davantage de casse. Du point de vue de l'Europe, c'est une bonne chose.


Ce message a été modifié 1 fois. Dernière modification : 14 août 2019 à 15:30 par Guybrush.

PetitCalgon 1551 Spammeur
Ce ne va pas empêcher nombre de politiciens français de continuer à proposer le Frexit.
Même si c'est un bordel sans nom le Brexit.
Au mieux, ils ne voudront pas d'un Frexit, mais d'un truc équivalent, genre monnaie locale.

Répondre

Vous devez être inscrit et identifié.